Frelighsburg : Les Hauts de Hurle-Blanc

Le vent hurle sur les hauts du chemin Pinacle qui serpente entre Dunham et Sutton, dans les Cantons de l’Est, à quelques kilomètres de la frontière du Vermont.

Les rafales rauques montent de la vallée, aiguisent leurs aigus au sommet du col et s’engouffrent sur l’autre versant. La neige descend du ciel et remonte du sol. Les bourrasques giflent l’air, rampent au ras des prés, façonnent les talus en crêtes de dunes, déferlent en cascades le long des bas-côtés du chemin qui se comble peu à peu. Les embruns glacés ont des airs d’écume arrachée aux vagues par une tempête du large.poudrerie route NB

Le vent d’hiver a la hargne. Il n’a ni le ton chantant ni le bruissement fluide du vent d’été. Privé des accents chuintants des feuilles, le vent d’hiver crache dur sur les troncs dénudés. Son souffle long et sourd a le mugissement d’orgues souterraines.Maison Pinacle NB

La maison tient bon ; nous sommes bien au chaud. Une enfilade de baies panoramiques nous met aux premières loges du spectacle de la nature. Sur le fond gris et blanc de la tempête rougeoient les bûches et les braises de notre feu de foyer. Le chemin déjà peu fréquenté est désert. Plus tard, le chasse-neige, gyrophares allumés, passera à tombeau ouvert, dans une nuée de poudreuse, dans un tonnerre d’acier. Les gars ont vu neiger.

texte et images © Michel Lopez